Back to Top

Le Rosaire de saint Dominique

Oraison et méditation

 

 

"Il n'y a qu'une seule chose nécessaire pour bien faire l'oraison, qui est d'avoir notre Seigneur entre nos bras, comme saint Siméon ; cela étant, elle est toujours bien faite, de quelque façon que nous nous y prenions."

Saint François de Sales (1567-1622)

 

 

L’oraison, dénommée également vie intérieure, c’est l’union de l’âme à Dieu, qui nous fait vivre un temps à la manière des anges.

L'union de l'âme à Dieu c'est ce que nous vivrons au ciel si nous y parvenons un jour.

Il est possible, au prix d'efforts et de sacrifices, d'approcher cette union par la pratique de l'oraison que nous allons essayer de vous expliquer maintenant.

 

 

 

Pour découvrir et commencer la pratique de l’oraison, nous vous proposons de télécharger et d’imprimer d'abord deux présentations :

- Présentation : Initiation à la vie intérieure (8 Pages) à télécharger ici

- Présentation : Traité sur l’oraison (9 Pages) à télécharger ici

Ces deux présentations reprennent l’organisation des deux ouvrages correspondants en essayant de résumer en quelques lignes le contenu de chaque partie.

En les lisant, vous aurez une première idée, vue d’avion, sur l’oraison.

Pour progresser ou pour approfondir un point particulier il faut lire la totalité ou le chapitre correspondant de l’un de ces deux ouvrages :

- Initiation à la vie intérieure à télécharger ici

- Traité sur l’oraison à télécharger ici

 

 

 

 Sacré-Cœur de Jésus

 

Pour commencer et poursuivre son oraison personnelle, nous vous recommandons d’utiliser la grille composée par le Père Eugène de Villeurbanne OFM Cap. Cette grille vous donne une marche à suivre détaillée pour chacune de vos oraisons, jusqu’à ce que vous la connaissiez par cœur.

à télécharger ici

 

 

Ciel à San Damiano

 

 

Enfin en ce qui concerne les textes à méditer, en voici deux parmi d’autres :

Méditations sur la vie de Jésus Christ, de saint Bonaventure, à télécharger ici.

Jésus Christ, sa vie, sa passion, son triomphe par R.P. Berthe à télécharger ici.

Tous ces documents sont également disponibles dans la section téléchargement.

 

 

 

 

 

Quelques conseils avisés de Dom Marmion sur l'Oraison

   A l'exercice de l'oraison, dom Columba Marmion voulait qu'on unît celui des saintes lectures. Ce qu'il suggère d'abord, c'est la lecture des Livres inspirés. En de belles pages pleines d'onction, il a admirablement montré qu'aucune source de contemplation n'est plus pure ni plus féconde que les Saintes Écritures.

   Qu'est-ce en effet que la contemplation sinon les mouvements de l'âme qui, touchée et illuminée par les clartés d'en-haut, pénètre le mystère de Dieu pour en vivre ? Or, c'est dans le Verbe que Dieu se révèle, et c'est dans l'Évangile d'abord que nous trouvons les paroles du Verbe incarné. Là nous voyons Jésus révéler l'ineffable en des mots humains, traduire l'invisible en des gestes compréhensibles pour nos faibles esprits, nous n'avons qu'à ouvrir les yeux, qu'à disposer notre cœur pour connaître ces clartés et les apprécier.

 

   " N'oubliez pas votre lecture de la sainte Écriture. Si pendant cette lecture vous vous sentez invitée à parler à Dieu, cessez la lecture un peu, et parlez à Dieu. J'espère que vous lisez aussi quelque vie de saint".

 

   Je désire que vous lisiez attentivement, simplement, le "Nouveau Testament", écrit pour nous par le Saint-Esprit.

 

   " Pour vous aider dans l'oraison lisez les chapitres 15, 16, et 17 de l'Évangile de saint Jean ".

 

 

 Source : L'Union à Dieu d'après les lettres de direction de Dom Marmion,

par Dom Raymond Thibault de l'Abbaye de Maredsous, 1935

 

 

Pour lire le Nouveau Testament ou les Évangiles, nous vous conseillons

"Le Nouveau Testament", Chanoine Crampon, 1925, Editions Tequi.

 (Évangiles non retouchés
 
 
 
 
 
Si nous n'avons pas assez de temps pour méditer dans la journée, nous pouvons  faire des invocations jaculatoires en travaillant, en marchant, en nous promenant etc...

 Les Invocations jaculatoires

"C'est en cet exercice que consiste la grande oeuvre de dévotion. Il est si utile qu'il peut à la rigueur remplacer les autres espèces d'oraison, tandis que si on le néglige, il n'y a pas moyen d'y suppléer. Sans lui, l'on entend rien à la vie contemplative, et l'on ne s'acquitte que fort mal des devoirs de la vie active ; car alors le repos n'est qu'oisiveté, et le travail qu'empressement. C'est pour ça que je vous conjure de l'embrasser de tout votre coeur." Saint François de Sales

 Défintion : Ce sont de courtes mais fervents prières, mentales ou vocales, qui partent du coeur comme des traits (jacula = flèche) enflammés. Ces petites prières portent aussi le nom d'aspirations, parce qu'elles sont des élans de l'âme vers Dieu.

 

Quelques invocations

Jésus, Marie, je vous aime sauvez les âmes ! (Soeur Consolata Betrone)

Jésus et Marie, je vous confie mon âme ! (Saint Alphonse de Liguori)

Jésus, Marie, je vous aime sauvez les âmes, sauvez les consacrés !

Jésus, j'ai confiance en Vous ! (Sainte Faustine) 

Venez, Seigneur, et demeurez en mon coeur ! (Bienheureux B. de Saluce)

Coeur Douloureux et Immaculé de Marie, embrasez d'Amour mon âme ! ( San Damiano) 10 fois de suite + 3 Gloire au Père

 

 

 

" Vouloir faire oraison sans se mortifier,

c'est vouloir voler sans ailes".

Saint Philippe de Néri

 

 

 

L'Archange Gabriel

annonça à Marie