Où est le bonheur ?

 

e bonheur est en Dieu. Il commence par la pratique des vertus que son amour inspire et s'achève dans une vie meilleure, par la vision des choses qu'on a crues et par la jouissance de l’Être infini qu'on a aimé. On devient heureux en faisant son salut et on ne peut le devenir autrement, parce que toutes les autres voies nous éloignent de notre fin. (Ch. Sainte-Foi)

 

Les nuits nous sont des jours quand Dieu est dans notre cœur ; et les jours nous sont des nuits quand il n'y est point. (saint François de Sales)

 

 

 Voie lactée

 

Le doux délassement que nous trouverions dans la vie, si nous savions, comme les saints, nous reposer en Dieu ! Ils vont à lui comme des enfants à leur mère et sur son sein, ils reposent, ils prient, ils pleurent. Mais nous, terrestres, nous ne connaissons que la terre, cette pauvre terre noire, sèche, triste, comme une demeure maudite. (Eugénie de Guérin)

 

Il n'y a d'heureux dans ce monde que ceux qui ont le calme de l'âme au milieu des peines de la vie ; ils goûtent la joie des enfants de Dieu.
Les bons chrétiens qui travaillent à sauver leur âme sont toujours heureux et contents ; ils jouissent, par avance, du bonheur du ciel ; tandis que les mauvais chrétiens sont toujours à plaindre : ils murmurent, ils sont tristes et ils le seront pendant l'éternité.
Voyez les rois, les grands de la terre : ils sont bien riches ; sont-ils contents ? Non !
Allez de monde en monde, de royaume en royaume, de richesse en richesse, de plaisir en plaisir. La terre entière ne peut pas plus contenter une âme immortelle qu'une pincée de farine, dans la bouche d'un affamé, ne peut le rassasier.
Savez-vous en quoi consiste le vrai bonheur ? A prier et à aimer Dieu. La prière est un avant-goût du ciel, un écoulement du paradis ; les peines se fondent devant une prière bien faite, comme la neige devant le soleil. Quant à l'amour de Dieu, c'est un baume, une douceur et un bonheur qu'on ne peut comprendre. Il n'y a pas de plus grande joie que d'aimer Dieu et de savoir que Dieu nous aime. (Saint curé d'Ars)

Le Rosaire est la prière par excellence qui plait à Marie

 

Source : Abbé Grenon, Le messager de l’Immaculée, Janvier 2019