Prières Facultatives

 
Détail du Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie
Basilique Sainte Marie Majeure, Rome
 
 
 "Je vous salue ,ô Vierge; vous êtes digne d'être honorée, étant assise, vêtue d'or, dans la lumière éclatante de votre divin Fils."
Saint Bonaventure
 
 
 
Ave Maris Stella

Salut, Astre des mers; Mère de Dieu féconde, Salut, ô toujours Vierge, porte heureuse du Ciel.


Vous qui de Gabriel avez reçu l'Ave, fondez-nous dans la paix, changez le nom d'Eva.


Délivrez les captifs, éclairez les aveugles. Chassez loin tous les maux, demandez tous les biens.


Montrez vous notre Mère, vous même offrez nos voeux, au Dieu qui, né  pour nous, voulu naitre de Vous,

O Vierge incomparable, Vierge douce entre toutes, affranchis du péché, rendez nous doux et chastes.


Donnez vie innocente et sûr pélérinage.

Pour qu'un jour soit Jésus notre liesse à tous. Louange à Dieu le Père, gloire au Fils souverain; Louange au Saint-Esprit; Au trois le même honneur.

Ainsi soit-il

Ave Maris stella, Dei Mater alma,
atque semper virgo, felix cœli porta.


Sumens illud Ave, Gabrielis ore, funda nos in pace, mutans Evœ nomen.


Solve, vincla reis, profer lumen cxcis,
mala nostra pelle, bona cuncta posce.


Monstra te esse matrem; sumat per te preces qui pro nobis natus tulit esse tuus.


Virgo singularis, inter omnes mitis, nos culpis solutos, mites fac et castos.


Vitam prœsta puram, iter para tutum, ut videntes Jesum, semper collœtemur.


Sit laus Deo Patri, summo Christo decus ; Spiritui Sancto, tribus honor unus.

Amen.

 
 
 
Saint Dominique, Fra Angelico, 15ème
et hymne fini, il commençait le Veni Creator, et le poursuivait jusqu'à la fin, chantant toujours à haute voix. (DB 21)
Avant de commencer le Rosaire, Saint Louis Grignion de Monfort nous recommande d'invoquer le Saint Esprit en récitant ou en chantant
le Veni Creator:
 
 
 

Veni, creator, Spiritus,
Mentes tuorum visita,
Imple superna gratia
Quae tu creasti pectora.

Qui diceris Paraclitus,
Altissimi donum Dei.
Fons vivus, ignis, caritas
Et spiritalis unctio.

Tu septiformis munere,
Digitus paternae dexterae.
Tu rite promissum Patris,
Sermone ditans guttura.

Accende lumen sensibus
Infunde amorem cordibus,
Infirma nostri corporis
Virtute firmans perpeti.

Hostem repellas longius
Pacemque dones protinius;
Ductore sic te praevio
Vitemus omne noxium.

Per te sciamus da Patrem,
Noscamus atque Filium;
Teque utriusque Spiritum
Credamus omni tempore.

Deo Patri sit gloria,
Et Filio, qui a mortuis
Surrexit, ac Paraclito
In saeculorum saecula.

Amen

Venez, Esprit Créateur
Visiter les âmes de vos fidèles

Emplissez de la grâce d'en-haut

Les coeurs que vous avez crées.

Vous qu'on nomme le Conseiller,
Le Don du Dieu Très-Haut

Source vive, flamme, charité
Et onction de grâce


Vous êtes l'Esprit aux sept dons,
Le doigt de la droite du Père ;
Authentique promesse du Père

Qui rendez nos langues éloquentes.

Allumez en nous la charité
Versez l'amour dans nos coeurs.

Fortifiez la faiblesse de nos corps

Par votre éternelle vigueur

Repoussez loin de nous l'Ennemi
Donnez nous la paix sans retard

Pour que, sous votre conduite,

Nous évitions tout mal.

Faites-nous connaitre le Père.
Révélez nous aussi le Fils.
Et vous l'Esprit qui les unit,

Faites que nous croyons toujours
.

Qu'à Dieu le Père soit la gloire,

Ainsi qu'au Fils ressucité des morts
et à l'Esprit de Conseil
Dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il
 
    
 
 
 
 
A la fin de chaque dizaine (facultatif)
Saint Michel Archange, de votre lumière éclairez-nous.
Saint Michel Archange, de vos ailes protégez-nous.
Saint Michel Archange, de votre épée défendez-nous de tout mal et du péché.
La prière qu'enseigna Notre Dame de Fatima aux petits voyants, nous pouvons la
dire aussi à la fin de chaque dizaine (facultatif)

"O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez
 toutes les âmes au Ciel, nous vous prions  spécialement pour celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde."
c'était le 13 juillet 1917, à Fatima, après la vision de l'enfer.

A la fin de chaque dizaine
comme à San Damiano par exemple (facultatif)

Christus vincit !
Christus regnat !
Christus imperat !
 
Le Christ est vainqueur !
Le Christ règne !
Le Christ commande !
 
 

Vierge Marie et l'Enfant-Jésus, Fra Angelico,


A la fin du rosaire nous pouvons  dire un Salve Regina

chanté ou récité en latin.

 Salve Regina,
Mater misericordiae:
vita, dulcedos et spes nostra, salve.
Ad te clamamus,
exsules filii Hevae.
Ad te spiramus,
gementes et flentes
in hac lacrimarum valle.
Eja ergo, Advocata nostra,
illos tuos misericordes oculos
ad nos converte.
Et Jesum,
benedictum fructum ventris tui,
nobis post hoc exsilium ostende.
Ô Clemens, Ô Pia,
Ô Dulcis Virgo Maria

°°°°°


Salut, Ô Reine,

Mère de miséricorde,

notre vie, notre consolation, notre espoir, salut!

Enfants d'Eve,

de cette terre d'exil nous crions vers vous;

vers vous nous soupirons,

gémissant et pleurant

dans cette vallée de larmes.

O vous, notre Avocate,

tournez vers nous vos regards compatissants.

Et après cet exil,

obtenez-nous de contempler Jésus,

le fruit de vos entrailles,

Ô clémente, Ô miséricordieuse,

Ô douce Vierge Marie.

°°°°°

 

 

 

 

 

 Statue du Christ-Roi en Pologne

 

Prière de Marthe Robin pour la France

Père, ô mon Dieu,
délivrez, sauvez maintenant votre France ;
préparez le coeur de ses enfants à la mission qu'ils vont avoir à accomplir pour elle, pour toutes les autres nations, pour l'Eglise tout entière.

 

Ô Père, ô mon Dieu,
que le coeur de tous vos élus tressaille maintenant à votre appel, reconnaissant votre voix et votre commandement, votre invitation à agir ;
conduisez-les, ô mon Dieu, chacun à sa place et chacun à sa mission et imposez-leur vous-même tout ce que vous voulez de chacun et de tous.
Que rien ne soit l'effet de leur choix, ô mon Dieu, mais de votre unique désir, de votre unique volonté d'amour.


Ô Maman chérie, ne les laissez ni s'égarer, ni se tromper.

 

Texte original daté du 15 octobre 1943