Comment méditer le Rosaire

 

La Madone du Rosaire  entourée de  saint Dominique de Guzman et de sainte Catherine de Sienne

Chapelle Saint Nicolas à Mormanno,  private collection-Nicola Peronne, Italie, attribué à Giovanni Bernado Azzolino, 16è-17è

 

éciter seulement les prières qui composent le Rosaire peut rapidement être monotone et conduire à la distraction. Pour éviter cet écueil, il est recommandé de méditer une phrase pendant la récitation de chaque dizaine ou mieux de chaque ave (Je vous salue Marie).

 

Dans cette partie du site nous vous proposons quelques méthodes de méditation.

 

Tout d’abord, si vous débutez dans la récitation du Rosaire, nous pensons qu’il est indispensable d’avoir sous les yeux un livret avec une image par Mystère et quelques thèmes de méditation pour chaque Mystère. Ceci facilite beaucoup la bonne récitation du Rosaire et vous aidera à rester concentré sur le cœur de chaque mystère. C’est le livret du Rosaire dans la section Téléchargements au format A5.

Commencez à réciter le Rosaire en l’utilisant.

Pour voir son contenu à l'écran cliquez sur le lien suivant: Livret affichage

Pour l'imprimer sous forme de livret cliquez sur le lien suivant: Livret impression

Si vous voulez savoir comment faire pour l'imprimer cliquez sur le lien suivant pour télécharger la marche à suivre. Marche à suivre

 


 
 

 

Une autre méthode est d’associer à chaque Ave un thème de méditation. C’est le petit livret du Rosaire au format A6. Vous pouvez le télécharger et l’imprimer. Il est petit, tient dans une poche ou un petit sac, vous pouvez l’emmener partout. Si vous l’utilisez régulièrement vous allez rapidement le connaître par cœur et vous n’en n’aurez peut être plus besoin que de temps en temps.

Pour voir son contenu à l'écran cliquez sur le lien suivant: Petit livret affichage

Pour l'imprimer sous forme de livret cliquez sur le lien suivant: Petit livret impression

 

 

Pour ceux qui aiment associer image et texte, nous avons composé un livret A5 sur une méditation de Saint Louis Grignion de Monfort, avec une image de fond de page différente pour chaque dizaine. Il est disponible en deux versions: texte en bleu et texte en noir:

Esprit_du_Rosaire_images_bleu.pdf

Pour voir son contenu à l'écran cliquez sur le lien suivant: Esprit du Rosaire bleu Ecran

Pour l'imprimer sous forme de livret cliquez sur le lien suivant: Esprit du Rosaire bleu impression

Esprit_du_Rosaire_images_noir.pdf

Pour voir son contenu à l'écran cliquez sur le lien suivant: Esprit du Rosaire noir Ecran

Pour l'imprimer sous forme de livret cliquez sur le lien suivant: Esprit du Rosaire noir Impression

 

Voici à quoi ressemble une page du livret bleu :

 

 

 

Si vous récitez plusieurs Rosaires par jour, il vous faut des thèmes de méditation différents. sinon la monotonie vous guette. Voici un livret au format A5. Nous vous le recommandons chaleureusement.

C'est le livret intitulé "Trois méthodes pour méditer le Rosaire".

Pour voir son contenu à l'écran cliquez sur le lien suivant: Trois méthodes affichage

Pour l'imprimer sous forme de livret cliquez sur le lien suivant: Trois méthodes impression

 

 

Une méthode, intitulée Considérations sur les mystères du Rosaire, à partir des méditations proposées par le frère Etienne-Joseph. Un livret au format A5 avec une image et le texte de la dizaine sur chaque page.

C'est le livret intitulé "considérations sur les Mystères du Rosaire".

Pour voir son contenu à l'écran cliquez sur le lien suivant: Considérations affichage

Pour l'imprimer sous forme de livret cliquez sur le lien suivant: Considérations impression

 

 

 

 

 

 

Voici maintenant cinq autres méthodes qui ne sont pas sous forme de livret :si vous souhaitez rompre la monotonie et élever votre cœur et votre âme pendant la récitation du Rosaire. Elles ne sont pas à télécharger mais vous pouvez les copier et les imprimer si vous voulez les utiliser.

 

 

La Madone, Etoile de la mer, Fra Lippi, 15ème

 

1ère MÉTHODE


 

VENI SANCTE SPIRITUS

(Pentecôte)

 

 

 

Venez, Esprit Saint, et envoyez du haut des cieux un rayon de votre lumière.

Venez, père des pauvres ; venez, distributeur des dons ; venez, lumière des cœurs.

Parfait consolateur, hôte aimable de l'âme, rafraîchissement délicieux ;

Repos dans le travail, abri dans les ardeurs brûlantes, consolation dans les pleurs.

O bienheureuse lumière, remplissez au plus intime les cœurs de vos fidèles.

Sans votre divin secours il n’est rien de bon en l'homme, rien en lui qui soit pur.

Lavez nos souillures, arrosez nos sécheresses, guérissez nos blessures.

Pliez ce qui est trop rigide, échauffez notre froideur, dirigez nos pas égarés.

Donnez à vos fidèles, qui ont confiance en vous, vos sept dons sacrés.

Donnez le mérite de la vertu. Donnez une fin heureuse, donnez les joies éternelles.

 

Amen. Alléluia.

 


 

 

 

OFFRANDE, GÉNÉRALE DU ROSAIRE.

 

Je m'unis à tous les saints qui sont dans le ciel, à tous les justes qui sont sur la terre; je m'unis à vous, mon Jésus, pour louer dignement votre sainte Mère et vous louer en Elle et par Elle. Je renonce à toutes distractions qui me pourront venir pendant ce chapelet.

Nous vous offrons, sainte Vierge, ce Credo pour honorer votre foi sur la terre et vous demander part à cette même foi.

Nous vous offrons ce Pater, Seigneur, pour vous adorer dans votre unité, et vous reconnaître comme le premier principe et la fin de toutes choses.

Nous vous offrons, très sainte Trinité, ces trois Ave Maria pour vous remercier de toutes les grâces que vous avez faites à Marie, et que vous nous avez faites par son intercession.

1 Pater et 3 Ave, Gloria Patri, etc.

 

OFFRANDES PARTICULIÈRES DES DIZAINES.

 

 

Mystères joyeux.

 

A la première dizaine. - Nous vous offrons cette première dizaine, Seigneur Jésus, en l'honneur du mystère de votre Incarnation, et nous vous demandons, par ce mystère et par l'intercession de votre sainte Mère, une profonde humilité de cœur.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce du mystère de l'Incarnation, descendez dans mon âme et la rendez vraiment humble.

 

A la seconde dizaine. - Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette 2ème dizaine en l'honneur de la Visitation de votre sainte Mère à sa cousine sainte Élisabeth, et nous vous demandons, par ce mystère et l'intercession de Marie, une parfaite charité envers notre prochain.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce du mystère de la Visitation, descendez dans mon âme et la rendez vraiment charitable.

 

A la troisième dizaine. - Nous vous offrons cette troisième dizaine, Enfant Jésus, en l'honneur de votre sainte Nativité, et nous vous demandons, par ce mystère et l'intercession de votre sainte Mère, le détachement des biens du monde, l'amour de la pauvreté et des pauvres.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce du mystère de la Nativité, descendez en mon âme et la rendez pauvre d'esprit.

 

A la quatrième dizaine. - Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette quatrième dizaine en l'honneur de votre Présentation au temple par les mains de Marie, et nous vous demandons, par ce mystère et l'intercession de votre sainte Mère, le don de la sagesse et la pureté de cœur et de corps.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce du mystère de la Purification, descendez dans mon âme et la rendez vraiment sage et vraiment pure.

 

A la cinquième dizaine. - Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette cinquième dizaine en l'honneur de votre Recouvrement par Marie au milieu des docteurs, lorsqu'elle vous eut égaré, et nous vous demandons, par ce mystère et l'intercession de votre sainte Mère, notre conversion et celle des pécheurs, hérétiques, et schismatiques, et idolâtres.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce du mystère du Recouvrement de Jésus au Temple, descendez dans mon âme et la convertissez véritablement.

 

 

Mystères douloureux.

 

A la sixième dizaine. - Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette sixième dizaine en l'honneur de votre Agonie mortelle au jardin des Oliviers, et nous vous demandons, par ce mystère et par l'intercession de votre sainte Mère, une parfaite contrition de nos péchés et une parfaite conformité à votre sainte volonté.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce de l'Agonie de Jésus, descendez dans mon âme et la rendez vraiment contrite et conforme à la volonté de Dieu.

 

A la septième dizaine. - Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette septième dizaine en l'honneur de votre sanglante Flagellation, et nous vous demandons, parce mystère et l'intercession de votre sainte Mère, une parfaite mortification de nos sens.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce de la Flagellation de Jésus, descendez en mon âme et la rendez vraiment mortifiée.

 

A la huitième dizaine. - Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette huitième dizaine en l'honneur de votre cruel Couronnement d'épines, et nous vous demandons, par ce mystère et l'intercession de votre sainte Mère, un grand mépris du monde.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce du mystère du Couronnement d'épines de Jésus, descendez en mon âme et la rendez vraiment contraire au monde.

 

A la neuvième dizaine. - Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette neuvième dizaine en l'honneur de votre Portement de croix, et nous vous demandons, par ce mystère et l'intercession de votre sainte Mère, une grande patience pour porter notre croix à votre suite tous les jours de notre vie.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce du mystère du Portement de Croix, descendez en mon âme et la rendez vraiment patiente.

 

A la dixième dizaine. - Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette dixième dizaine en l'honneur de votre Crucifiement sur le Calvaire, et nous vous demandons, par ce mystère et par l'intercession de votre sainte Mère, une grande horreur du péché, l'amour de la Croix, et une bonne mort pour nous et pour ceux qui sont maintenant à l'agonie.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce du mystère de la Mort et Passion de Jésus Christ, descendez en mon âme et la rendez vraiment sainte.

 

Mystères glorieux.

A la onzième dizaine. - Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette onzième dizaine en l'honneur de votre triomphante Résurrection, et nous vous demandons, par ce mystère et l'intercession de votre sainte Mère, une vive foi.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce de la Résurrection, descendez en mon âme et la rendez vraiment fidèle.

 

A la douzième dizaine. ‑ Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette douzième dizaine en l'honneur de votre glorieuse Ascension, et nous vous demandons, par ce mystère et l'intercession de votre sainte Mère, une ferme espérance et un grand désir du paradis.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce du mystère de l'Ascension de Jésus Christ, descendez en mon âme et la rendez vraiment céleste.

 

A la treizième dizaine. ‑ Nous vous offrons, Saint Esprit, cette treizième dizaine en l'honneur du mystère de la Pentecôte, et nous vous demandons, par ce mystère et l'intercession de Marie, votre fidèle Épouse,­ la divine sagesse pour connaître, goûter et pratiquer la vérité et la faire participer à tout le monde.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Grâce de la Pentecôte, descendez en mon âme et la rendez vraiment sage selon Dieu.

 

A la quatorzième dizaine. ‑ Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette quatorzième dizaine en l'honneur de la Conception Immaculée et de l'Assomption en corps et en âme de votre sainte Mère dans les cieux, et nous vous demandons, par ces deux mystères et son intercession, une vraie dévotion envers elle, pour bien vivre et bien mourir.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

 

Grâce de l'Immaculée Conception et de l'Assomption de Marie, descendez en mon âme et la rendez vraiment dévote à Marie.

 

 

A la quinzième dizaine. ‑ Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette quinzième et dernière dizaine, en l'honneur du Couronnement de gloire de votre sainte ‑Mère dans les cieux, et nous vous demandons, par ce mystère et son intercession, la persévérance et l'augmentation dans la vertu jusqu'à la mort, et la couronne éternelle, qui nous est préparée. Nous vous demandons la même grâce pour tous les justes et tous nos bienfaiteurs.

1 Pater et 10 Ave, Gloria Patri.

Nous vous prions, Seigneur Jésus, par les quinze mystères de votre Vie, votre Mort et Passion, et votre gloire et les mérites de votre sainte Mère, de convertir les pécheurs, d'aider les agonisants, de délivrer les âmes du purgatoire, et de nous donner à tous votre grâce pour bien vivre et bien mourir, et votre gloire pour vous voir face à face et vous aimer pendant l'éternité. Ainsi soit-il.

 

La Madone, Mère de Miséricorde, Ghirlandaio, 1472

 

2ème MÉTHODE PLUS ABRÉGÉE

 

Pour célébrer la vie, la mort et la gloire de Jésus et de Marie en récitant le saint Rosaire, et pour diminuer les distractions de l'imagination.

 

Il faut pour cela ajouter à chaque Ave Maria de chaque dizaine un petit mot qui nous remette en mémoire le mystère qu'on célèbre par la dizaine; et il faut ajouter ce mot en italique, après Jésus le fruit de vos entrailles, au milieu de l'Ave :

A la 1ère dizaine. Et Jésus le fruit de vos entrailles, Jésus incarné, est béni.

 

A la 2ème dizaine ajouter : Jésus sanctifiant

 

A la 3ème dizaine ajouter : Jésus pauvre enfant

 

A la 4ème dizaine ajouter : Jésus sacrifié

 

A la 5ème dizaine ajouter : Jésus saint des saints

 

A la fin du premier chapelet on dit :

Grâce des mystères joyeux, descendez en nos âmes et rendez les vraiment saintes.

 

A la 6ème dizaine ajouter : Jésus agonisant

 

A la 7ème dizaine ajouter : Jésus flagellé

 

A la 8ème dizaine ajouter : Jésus couronné d’épines

 

A la 9ème dizaine ajouter : Jésus portant sa croix

 

A la 10ème dizaine ajouter : Jésus crucifié

 

A la fin du second chapelet on dit :

Grâce des mystères douloureux, descendez en nos âmes et rendez les vraiment patientes

 

A la 11ème dizaine ajouter : Jésus ressuscité

 

A la 12ème dizaine ajouter : Jésus montant aux cieux

 

A la 13ème dizaine ajouter : Jésus vous remplissant du Saint Esprit

 

A la 14ème dizaine ajouter : Jésus vous ressuscitant

 

A la 15ème dizaine ajouter : Jésus vous couronnant

 

A la fin du troisième chapelet on dit :

Grâce des mystères glorieux, descendez en nos âmes et rendez les éternellement bienheureuses.

 

 


La Sainte Vierge, l'Enfant Jésus et deux ange, Fra Lippi, 15ème

 

3ème MÉTHODE

De Louis Marie Grignion de Monfort, pour dire avec fruit le Rosaire, à l'usage des Filles de la Sagesse.

Je m'unis à tous les saints du Ciel, à tous les justes qui sont sur la Terre, à toutes les âmes fidèles qui sont en ce lieu. Je m'unis à Vous, mon Jésus, pour louer dignement votre Sainte Mère, et vous louer en Elle et par Elle.

Je renonce à toutes les distractions qui me viendront pendant ce Chapelet que je veux dire avec modestie, attention et dévotion, comme si c'était le dernier de ma vie.

R. Ainsi soit-il.

Nous vous offrons Seigneur Jésus:

Ce credo pour honorer tous les Mystères de notre Foi;

Ce Pater et les trois Ave, pour honorer l'unité de votre essence, la Trinité de vos Personnes.

Nous vous demandons une foi vive, une ferme espérance et une ardente charité.

R. Ainsi soit-il.

Je crois en Dieu, trois fois je vous salue Marie, Notre Père

A chaque mystère, après ces paroles "Jésus le fruit de vos entrailles", au milieu de l'Ave, on ajoute un petit mot pour se rappeler et honorer plus spécialement le Mystère. par exemple: Jésus incarné, Jésus sanctifiant, etc.

 

 

PREMIER CHAPELET

Mystères joyeux.

 

L’INCARNATION

 

Offrons, Seigneur Jésus, cette première dizaine en l'honneur de votre Incarnation dans le sein de Marie, et nousvous demandons par ce Mystère et par son intercession une profonde humilité.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus incarné.

Grâces du Mystère de l'Incarnation, descendez dans nos Âmes.

R. Ainsi soit-il.

 

LA VISITATION.

Nous vous offrons, Seigneur Jésus cette seconde dizaine en l'honneur de la Visitation de votre Sainte Mère à sa Cousine Sainte Élisabeth, et de la sanctification de St Jean-Baptiste, et nous vous demandons par ce Mystère et par l'intercession de votre Sainte Mère la charité envers notre prochain.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus sanctifiant.

Grâces du mystère de la Visitation, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

 

LA NAISSANCE DE JÉSUS.

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette troisième dizaine en l'honneur de votre Nativité dans l'Étable de Bethléem, et nous vous demandons par ce mystère et par l'intercession de votre Sainte Mère le détachement des biens du monde, le mépris des richesses et l'amour de la pauvreté.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus incarné.

Grâces du mystère de la Naissance de jésus, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

 

LA PRÉSENTATION AU TEMPLE.

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette quatrième dizaine en l'honneur de votre Présentation au Temple, et de la purification de Marie; et nous vous demandons par ce mystère, et par son intercession, une grande pureté de corps et d'esprit.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus sacrifié

Grâces du mystère de la Purification, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

LE RECOUVREMENT DE JÉSUS.

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette cinquième dizaine en l'honneur de votre Recouvrement par Marie; nous vous demandons par ce mystère, et par son intercession, la véritable sagesse.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus le Saint des Saints.

Grâces du mystère du Recouvrement de Jésus, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

A la fin de ce premier Chapelet on dit Magnificat, etc.

 

 

 

SECOND CHAPELET

Mystères douloureux

L'AGONIE.

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette sixième dizaine en l'honneur de votre Agonie mortelle au jardin des Oliviers; nous vous demandons par ce mystère et par l'intercession de votre Sainte Mère, la contrition de nos péchés.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus agonisant.

Grâces du mystère de l'Agonie de Jésus, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

 

LA FLAGELLATION

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette septième dizaine en l'honneur de votre sanglante Flagellation, et nous vous demandons par ce mystère, et par l'intercession de votre Sainte Mère, la mortification de nos sens.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute Jésus flagellé.

Grâces du mystère de la Flagellation de Jésus, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

 

LE COURONNEMENT D'ÉPINES

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette huitième dizaine en l'honneur de votre Couronnement d'Épines, et nous vous demandons par ce mystère, et par l'intercession de votre Sainte Mère, le mépris du monde.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus couronné d'épines.

Grâces du mystère du Couronnement d'Épines, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

LE PORTEMENT DE CROIX.

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette neuvième dizaine en l'honneur de votre Portement de Croix, et nous vous demandons par ce mystère, et par l'intercession de votre Sainte Mère, la patience dans toutes nos croix.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus portant sa croix.

Grâces du mystère du Portement de Croix, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

 

LE CRUCIFIEMENT

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette dixième dizaine en l'honneur de votre Crucifiement, et de votre mort ignominieuse sur le Calvaire, et nous vous demandons par ce mystère et par l'intercession de votre Sainte Mère, la conversion des pécheurs, la persévérance des justes et le soulagement des âmes du Purgatoire.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus crucifié.

 

A cette dizaine, avant chaque Ave Maria, on demande à Dieu par l’intercession des neuf Chœurs des Anges les grâces dont on a besoin.

Saints Séraphins, demandez à Dieu, etc. Je vous salue Marie, etc.

Saints Chérubins, demandez, etc.

Saints Trônes, demandez, etc.

Saintes Dominations, demandez, etc.

Saintes Vertus, demandez, etc.

Saintes Puissances, demandez, etc.

Saintes Principautés, demandez, etc.

Saints Archanges, demandez, etc.

Saints Anges, demandez, etc.

Tous les Saints et Saintes du Paradis, demandez, etc.

Gloria Patri, etc.

Grâces du mystère du Crucifiement de Jésus, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

A la fin de ce second Chapelet on dit à genoux les Prières suivantes.

PRIÈRE

Composée par M. de Montfort, pour demander à Dieu et obtenir la divine Sagesse.

 

O Dieu de mes pères, Seigneur des miséricordes, esprit de vérité, moi petit ver de terre, prosternée devant votre divine Majesté, reconnaissant les besoins infinis que j'ai de votre divine Sagesse, que j'ai perdue par mes péchés, me confiant dans la promesse infaillible que vous avez faite à tous ceux qui vous la demanderont sans hésiter.

Aujourd'hui je vous la demande avec toute l'insistance possible, et l'humilité la plus profonde; envoyez nous Seigneur cette Sagesse assistante de votre Trône pour assister notre faiblesse, pour éclairer nos esprits, pour embraser nos cœurs, pour parler et agir, pour travailler et souffrir de concert avec vous, pour diriger nos pas, et pour remplir nos âmes des vertus de Jésus Christ, et des dons du Saint-Esprit, puisqu'elle seule renferme tous vos biens.

O Père des miséricordes, ô Dieu de toute consolation, nous vous demandons le Trésor infini votre divine sagesse, par les entrailles miséricordieuses de Marie, par le sang précieux de votre très cher Fils, et par le désir extrême que vous avez de communiquer vos biens à vos pauvres créatures, exaucez, exaucez ma Prière.

 

 

R. Ainsi soit-il.

 

 

Prière à Saint Joseph.

 

Je vous salue Joseph, homme juste, la Sagesse est avec vous, vous êtes béni sur tous les hommes et béni est Jésus, le fruit de Marie votre fidèle épouse.

Saint Joseph, digne père nourricier de Jésus-Christ, priez pour nous pécheurs, et nous obtenez de Dieu la divine Sagesse, maintenant et à l'heure de notre mort.

 

R. Ainsi soit-il.

 

Cette Prière se dit trois fois.

 

 

 

TROISIÈME CHAPELET

Mystères glorieux

LA RÉSURRECTION

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette onzième dizaine en l'honneur de votre Résurrection glorieuse, et nous vous demandons par ce Mystère et par l'intercession de votre Sainte Mère l'amour de Dieu et la ferveur dans votre service.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus ressuscité.

Grâces du Mystère de la Résurrection, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

L'ASCENSION.

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette douzième dizaine en l'honneur de votre triomphante Ascension, et nous vous demandons par ce mystère, et par l'intercession de votre Sainte Mère, un désir ardent du Ciel notre chère patrie.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus montant aux cieux.

Grâces du mystère de l'Ascension, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

LA PENTECÔTE.

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette treizième dizaine, en l'honneur du mystère de la Pentecôte, et nous vous demandons par ce mystère, et par l'intercession de votre Sainte Mère, la descente du Saint Esprit dans nos âmes.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus vous remplissant du Saint Esprit.

Grâces du mystère de la Pentecôte, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

L'ASSOMPTION DE LA SAINTE VIERGE.

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette quatorzième dizaine en l'honneur de la Résurrection et de la triomphante Assomption de votre Sainte Mère dans le Ciel, et nous vous demandons par ce mystère et par son intercession, une tendre dévotion pour une si bonne Mère.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus vous ressuscitant.

Grâces du mystère de l'Assomption, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

 

LE COURONNEMENT DE MARIE

 

 

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette quinzième et dernière dizaine en l'honneur du Couronnement de votre Sainte Mère, et nous vous demandons par ce mystère et par son intercession, la persévérance dans la grâce et la Couronne de la gloire.

 

R. Ainsi soit-il.

Notre Père. Je vous salue Marie, dix fois. On ajoute, Jésus vous couronnant.

 

A cette dizaine avant chaque Ave Maria, on demande à Dieu par l'intercession de tous les Saints les grâces dont on a besoin :

 

Saint Michel Archange et tous les Saints Anges, demandez à Dieu, etc. Je vous salue Marie, etc.

Saint Abraham et tous les Saints Patriarches, demandez, etc.

Saint Jean-Baptiste et tous les Saints Prophètes, demandez, etc.

Saint Pierre, et Saint Paul et tous les Saints Apôtres, demandez, etc.

Saint Étienne, Saint Laurent et tous les Martyrs, demandez, etc.

Saint Hilaire et tous les Saints Pontifes, demandez, etc.

Saint Joseph et tous les Saints Confesseurs, demandez, etc.

Sainte Catherine, Sainte Thérèse et toutes les Saintes Vierges, demandez, etc.

Sainte Anne et toutes les Saintes Femmes, demandez, etc.

Sainte Philomène, saint curé d’Ars et Saint Padre Pio, demandez, etc.

Gloria Patri, etc.

Grâces du mystère du Couronnement de gloire de Marie, descendez dans nos âmes.

R. Ainsi soit-il.

 

A la fin de ce troisième Chapelet on dit l'oraison suivante.

Oraison à la sainte Vierge.

 

Je vous salue Marie, Fille très aimable du Père éternel, Mère admirable du Fils, Épouse très fidèle du Saint Esprit, Temple auguste de la très Sainte Trinité. Je vous salue Souveraine Princesse, à qui tout est soumis au Ciel et sur la Terre. Je vous salue Refuge assuré des pécheurs, Notre Dame de miséricorde qui n'avez jamais rebuté personne, tout pécheur que je suis je me jette à vos pieds, et je vous prie de m'obtenir du bon Jésus, votre cher Fils, la contrition et le pardon de tous mes péchés, avec la divine Sagesse. Je me consacre tout à vous avec tout ce que j'ai. Je vous prends aujourd'hui pour ma Mère et ma Maîtresse; traitez moi donc comme le dernier de vos enfants, et le plus soumis de vos serviteurs : Écoutez, ma Princesse, écoutez les soupirs d'un cœur qui désire vous aimer et servir fidèlement. Qu'il ne soit pas dit, que de tous ceux qui ont eu recours à vous, j'en ai été le premier abandonné! O mon espérance! O ma vie! O ma fidèle et Immaculée Vierge Marie ! Exaucez moi, défendez moi, nourrissez moi, instruisez moi, sauvez moi.

 

R. Ainsi soit-il.

Loué soit, adoré et aimé Jésus au très saint Sacrement de l'Autel.

R. A jamais.

 

O Jésus! Mon aimable Jésus ! O Marie Mère de Jésus ! Et notre bonne Mère, donnez nous s'il vous plaît votre sainte bénédiction.

 

R. Ainsi soit-il.

Supportez nous dans nos misères, écoutez nous dans nos prières, et gardez nous du monde et du démon.

R. Ainsi soit-il.

La supérieure dit : Nos cum prole pia benedicat Virgo Maria.

R. Amen.

 


La Vierge couronnée, L. Veneziano, 1375

 

4ème MÉTHODE

Abrégé de la vie, de la mort et passion et de la gloire de Jésus et de Marie

dans le Saint Rosaire.

 

Credo. La foi :

1°. En la présence de Dieu

2°. Foi dans l'évangile

3°. Foi et obéissance au pape comme au vicaire de Jésus-Christ.

 

 

1. Ave pour honorer le Père éternel qui produit son Fils en se contemplant.

2. Ave Verbe éternel égal à son Père qui avec Lui, produit le St Esprit en s'aimant mutuellement.

3. Ave : St Esprit qui procède du Père et du Fils par voie d'amour.

 

1. Pater ‑. Unité d'un Dieu seul, vivant, et véritable.

2. Pater -. Charité de Dieu immense.

 

L'INCARNATION

 

1. Ave : pour déplorer l'état malheureux d'Adam désobéissant; sa juste condamnation et celle de tous ses enfants.

2. Ave : pour honorer les désirs des patriarches et des prophètes qui demandaient le Messie.

3. Ave : pour honorer les vœux et les prières de la Ste Vierge pour avancer la venue du Messie, et son mariage avec St Joseph.

4. Ave : la charité du Père éternel qui nous a donné son Fils.

5. Ave : l'amour du Fils qui s'est livré pour nous.

6. Ave :l'ambassade et le salut de l'ange Gabriel.

7. Ave :la crainte virginale de Marie.

8. Ave : la foi et le consentement de la Ste Vierge.

9. Ave : la création de l'âme et la formation du corps de Jésus‑Christ dans le sein de Marie par le St‑Esprit.

10. Ave : l'adoration que firent les anges du Verbe Incarné dans le sein de Marie.

 

3 Pater : la majesté de Dieu suradorable.

 

 

 

LA VISITATION.

 

 

1. Ave : pour honorer la joie du cœur de Marie dans l'incarnation et la demeure de neuf mois du Verbe éternel dans son sein.

2. Ave : le sacrifice que Jésus-Christ fit de soi-même à son Père en entrant dans le monde.

3. Ave : les complaisances de Jésus-Christ dans le sein humble et virginal de Marie et de Marie dans la jouissance de son Dieu.

4. Ave: le doute de Saint Joseph sur la grossesse de Marie.

5. Ave : le choix des élus concerté entre Jésus et Marie dans son sein.

6. Ave : la ferveur de Marie dans la visite de sa cousine.

7. Ave : le salut de Marie et la sanctification de Saint ­Jean-Baptiste et de sa mère Sainte Élisabeth.

8. Ave : la reconnaissance de la Sainte Vierge envers Dieu dans le Magnificat.

9. Ave : sa charité et son humilité à servir sa cousine.

10. Ave : la mutuelle dépendance de Jésus et de Marie et que nous devons avoir de l'un et de l'autre

 

4. Pater : les Richesses de Dieu infinies.

 

 

LA NATIVITÉ DE JÉSUS‑CHRIST.

 

 

1. Ave : pour honorer les mépris, et les rebuts de Marie et de Joseph à Bethléem.

2. Ave : la pauvreté de l'étable où Dieu vint au monde.

3. Ave : la haute contemplation et l'amour excessif de Marie lorsqu'elle fut prête d'enfanter.

4. Ave : la sortie du Verbe éternel du sein de Marie sans aucune rupture du sceau de sa virginité.

5. Ave : les adorations et les cantiques des anges à la naissance de Jésus-Christ.

6. Ave : la beauté ravissante de sa divine enfance.

7. Ave : la venue des pasteurs dans l'étable avec leurs petites aumônes.

8. Ave : la circoncision de Jésus-Christ et ses douleurs amoureuses.

9. Ave : l'imposition du nom de Jésus et ses grandeurs.

10. Ave : l'adoration des Rois mages et leurs présents.

 

5. Pater : la sagesse de Dieu éternelle.

 

LA PURIFICATION

 

1. Ave : l'obéissance de Jésus et de Marie à la Loi.

2. Ave : le sacrifice que Jésus y fit de son humanité.

3. Ave : le sacrifice que la Ste Vierge y fit de son honneur.

4. Ave : la joie et les cantiques de Siméon et d'Anne la prophétesse.

5. Ave : le Rachat de Jésus-Christ par l'offrande de deux tourterelles.

6. Ave : le massacre de Sts Innocents par la cruauté d'Hérode.

7. Ave : la fuite de Jésus-Christ en Égypte par l'obéissance de St joseph à la voix de l'ange.

8. Ave : sa demeure mystérieuse en Égypte.

9. Ave : son retour à Nazareth

10. Ave : son accroissement en âge et en sagesse

 

6. Pater : sainteté de Dieu incompréhensible

 

LE RECOUVREMENT DE JÉSUS AU TEMPLE

 

1. Ave : pour honorer sa vie cachée, laborieuse et obéissante dans la maison de Nazareth.

2. Ave : sa prédication et son recouvrement au temple parmi les docteurs.

3. Ave : son jeûne et sa tentation au désert.

4. Ave : son baptême par Saint Jean-Baptiste.

5. Ave : ses prédications admirables.

6. Ave : ses miracles étonnants.

7. Ave : le choix de ses douze apôtres et les pouvoirs qu'il leur donne.

8. Ave : sa transfiguration merveilleuse.

9. Ave : le lavement des pieds de ses apôtres.

10. Ave : l'institution de la Ste Eucharistie.

 

7. Pater : félicité de Dieu essentielle.

 

L'AGONIE DE JÉSUS‑CHRIST

 

1. Ave : pour honorer les divines retraites que Jésus-Christ a fait pendant sa vie et principalement celle du jardin des olives.

2. Ave : ses oraisons humbles et ferventes pendant sa vie et la veille de sa passion.

3. Ave : la patience et la douceur avec laquelle il a supporté ses apôtres pendant sa vie et particulièrement au jardin des olives.

4. Ave : les ennuis de son âme pendant toute sa vie et principalement au jardin des olives.

5. Ave : les ruisseaux de sang dans lesquels la douleur Le noya.

6. Ave : la consolation qu'il voulut bien recevoir d'un ange dans son agonie.

7. Ave : sa conformité à la volonté de son Père malgré les répugnances de la nature.

8. Ave : le courage avec lequel il alla au devant de ses bourreaux, et la force de la parole avec laquelle il les terrassa et releva.

9. Ave : sa trahison par judas et sa capture par les juifs.

10. Ave : l'abandon de ses apôtres.

 

8. Pater : patience de Dieu admirable.

 

LA FLAGELLATION

 

1. Ave : pour honorer les chaines et les cordes dont Jésus‑Christ fut lié.

2. Ave : le soufflet qu'il reçut chez Caïphe.

3. Ave : les 3 reniements de Saint Pierre.

4. Ave : les ignominies qu'il reçut chez Hérode lorsqu'il fut revêtu d'une robe blanche.

5. Ave : le dépouillement universel de ses habits.

6. Ave : les mépris et les insultes qu'ü reçut des bourreaux à cause de sa nudité.

7. Ave : les verges épineuses et les fouets cruels dont ü fut frappé et écorché.

8. Ave : la colonne où il fut attaché.

9. Ave : le sang qu'il répandit et les plaies qu'il reçut.

10. Ave : sa chute de faiblesse dans son sang

 

9. Pater : beauté de Dieu ineffable.

 

LE COURONNEMENT D'ÉPINES DE JÉSUS‑CHRIST.

 

1. Ave : pour honorer son troisième dépouillement.

3. Ave : le voile dont on lui banda les yeux.

4. Ave : les soufflets et les crachats dont on lui couvrit le visage.

5. Ave : le vieux manteau qu'on lui mit sur les épaules.

6. Ave : le roseau qu'on lui mit à la main.

7. Ave : la pierre pointue sur laquelle il fut assis.

8. Ave : les outrages et les insultes qu'on lui fit.

9. Ave : le sang et la cervelle qui sortaient de son chef adorable.

10. Ave : les cheveux et la barbe qu'on lui arracha

 

10. Pater : toute-puissance de Dieu sans bornes.

 

LE PORTEMENT DE CROIX

 

1. Ave : pour honorer la présentation de Notre Seigneur devant le peuple lorsqu'on dit Ecce Homo.

2. Ave : la préférence de Barrabas à sa personne.

3. Ave : les faux témoignages qu'on déposa contre Lui.

4. Ave : sa condamnation à mort.

5. Ave : les amours avec lesquelles il embrassa et baisa la Croix.

6. Ave : les peines épouvantables qu'il eut à la porter.

7. Ave : ses chutes de faiblesses sous son fardeau.

8. Ave : la rencontre douloureuse de sa Sainte Mère.

9. Ave : le Voile de la Véronique dans lequel son visage s'imprima.

10. Ave : ses Larmes, celles de sa Ste-Mère et des femmes pieuses qui le suivaient au Calvaire.

 

11. Pater : justice de Dieu épouvantable.

 

LE CRUCIFIEMENT DE JÉSUS-CHRIST.

 

1. Ave : pour honorer les cinq plaies de Jésus-Christ et son sang répandu sur la Croix.

2. Ave : son cœur percé et la Croix sur laquelle il a été crucifié.

3. Ave : les clous et la lance qui l'ont percé, l'éponge, le fiel et le vinaigre dont il fut abreuvé.

4. Ave : la honte et l'infamie qu'il a souffertes d'être crucifié tout nu entre deux larrons.

5. Ave : la compassion de sa Sainte-Mère.

6. Ave : ses sept dernières paroles.

7. Ave : son abandon et son silence.

8. Ave : l'affliction de tout l'univers.

9. Ave : sa mort cruelle et ignominieuse.

10. Ave : sa descente de la Croix et sa sépulture.

 

12. Pater: éternité de Dieu sans commencement.

 

LA RÉSURRECTION.

 

1. Ave : pour honorer la descente de l'âme de Notre-Seigneur aux enfers.

2. Ave : la joie et la sortie des âmes des anciens pères qui étaient aux limbes.

3. Ave : la réunion de son âme à son corps dans le tombeau.

4. Ave : sa sortie miraculeuse du tombeau.

5. Ave : ses victoires sur la mort et le péché, le monde et le démon.

6. Ave : les 4 qualités glorieuses de son corps.

7. Ave : la puissance qu’il a reçue de son Père au ciel et sur la terre.

8. Ave : les apparitions dont il honora la Sainte Vierge, ses apôtres et ses disciples.

9. Ave : les entretiens du Ciel qu'il eut et le repas qu'il fit avec ses apôtres.

10. Ave : la paix, l'autorité et la mission qu'il leur donna pour aller par toute la terre.

 

13. Pater : l'immensité de Dieu sans limites.

 

L'ASCENSION DE JÉSUS-CHRIST.

 

1. Ave : pour honorer la promesse que Jésus-Christ fit à ses apôtres de leur envoyer le Saint-Esprit et l'ordre qu'Il leur donna de se préparer à sa réception.

2. Ave : la réunion et l'assemblée de tous ses disciples sur la montagne des oliviers

3. Ave : la bénédiction qu'il leur donna en s'élevant de la terre aux cieux.

4. Ave : sa glorieuse et charmante ascension par sa propre vertu jusqu'au ciel empyrée.

5. Ave : l'accueil et le triomphe divin qu'il reçut de Dieu son Père et de toute la cour céleste.

6. Ave : les vertus triomphantes avec lesquelles il ouvrit les portes du ciel où aucun mortel n'était entré.

7. Ave sa séance à la droite de Son Père comme son Fils bien-aimé égal à lui-même.

8. Ave : la puissance qu'il a reçue de juger les vivants et les morts.

9. Ave : son dernier avènement sur la terre où sa puissance et majesté paraîtront en tout leur éclat.

10. Ave : la justice qu'il y exercera au jugement dernier en récompensant les bons et en punissant les méchants à toute éternité.

 

14. Pater: providence de Dieu universelle.

 

 

LA PENTECÔTE.

 

 

1. Ave : pour honorer la vérité du Saint-Esprit Dieu qui procède du Père et du Fils et qui est le cœur de la divinité.

2. Ave : l'envoi du Saint-Esprit par le Père et le Fils sur les apôtres.

3. Ave : le grand bruit avec lequel Il descendit, qui marque sa force et sa puissance.

4. Ave : les langues de feu qu'il envoya aux apôtres pour leur donner l'intelligence des écritures, l’amour de Dieu et du prochain.

5. Ave : la plénitude des grâces dont Il a privilégié le cœur de Marie sa fidèle épouse.

6. Ave : sa conduite merveilleuse sur tous les Saints, et sur la personne même de Jésus-Christ qu'il a conduit pendant toute sa vie.

7. Ave : les douze fruits du Saint-Esprit.

8. Ave : les sept dons du Saint-Esprit.

9. Ave : pour demander en particulier le don de la sagesse et l'avènement de son règne dans les cœurs.

10. Ave : pour obtenir la victoire des trois mauvais esprits qui lui sont opposés, savoir l'esprit de la chair, du monde et du démon.

 

15. Pater : la Libéralité de Dieu inénarrable.

 

L'ASSOMPTION DE MARIE.

 

 

1. Ave : pour honorer la prédestination éternelle de Marie pour être le chef-d’œuvre des mains de Dieu.

2. Ave : sa conception immaculée et sa plénitude de grâce et de raison dès le sein de sa mère Sainte-Anne.

3. Ave : sa nativité qui a réjoui tout l'univers.

4. Ave : sa présentation et sa demeure au temple.

5. Ave : sa vie admirable et exempte de tout péché.

6. Ave : la plénitude de ses vertus singulières.

7. Ave : sa virginité féconde et son Enfantement sans douleur.

8. Ave : sa maternité divine et son alliance avec la Sainte Trinité.

9. Ave : sa mort précieuse et amoureuse.

10. Ave : sa résurrection et son assomption triomphante.

 

16. Pater : la gloire de Dieu inaccessible.

 

LE COURONNEMENT DE MARIE.

 

1. Ave : pour honorer la triple couronne dont la Sainte Trinité a couronné Marie.

2. Ave : La joie et la gloire nouvelle que le ciel reçut par son triomphe.

3. Ave : pour la reconnaître pour la reine du ciel et de la terre, des anges et des hommes.

4. Ave : comme la trésorière et la dispensatrice des grâces de Dieu, des mérites de Jésus-Christ, et des dons du Saint Esprit.

5. Ave : la médiatrice et l'avocate des hommes.

6. Ave : L'exterminatrice et la ruine du démon et des hérésies.

7. Ave : le refuge assuré des pécheurs.

8. Ave : la mère et la nourrice des chrétiens.

9. Ave : la joie et la douceur des justes.

 

10. Ave : l'asile universel des vivants, le soulagement tout-puissant des affligés, des moribonds et des âmes du purgatoire.

 

Dieu seul.

 

 

 

 

 

 

 

5ème MÉTHODE

150 motifs qui nous obligent à dire le saint Rosaire

 


 
La Vierge et l'enfant, Vittore Crivelli, 1482

Credo : la définition et l'essence du saint Rosaire.

1. Pater : distinction du st Rosaire.

1. Ave Rosaire quotidien.

2. Ave Rosaire ordinaire.

3. Ave Rosaire perpétuel.

2. Pater : excellence du saint Rosaire dans les figures de l'ancien testament et les paraboles du nouveau.

 

1. Ave : la force du saint rosaire contre le monde dans la figure de cette petite pierre qui sans main d'homme tomba sur la figure de Nabuchodonosor et la réduisit en pièces.

2. Ave : sa force contre le démon dans la figure de la fronde de David dont il vainquit Goliath.

3. Ave : sa force contre toutes sortes d'ennemis du salut dans la figure de la tour de David où il y avait mille sortes d'armes offensives et défensives.

4. Ave : ses miracles figurés dans la verge de Moïse, qui fit sortir de l'eau des rochers, adoucit les eaux, divisa les mers, et fit mille et mille miracles.

5. Ave : sa sainteté dans la figure de l'arche d'alliance qui renfermait la loi, la manne et la verge, et dans le psautier de David qui en est la figure.

6. Ave : sa Lumière dans les colonnes de feu pendant la nuit et la nuée brillante pendant le jour qui conduisait les Israélites.

7. Ave : sa douceur dans le miel trouvé dans la gueule du lion.

8. Ave : sa fécondité dans le filet que saint Pierre, par l'ordre de Notre-Seigneur, jeta dans la mer, et qui, quoique de 153 Poissons, ne fut pas rompu.

9. Ave : ses fruits merveilleux dans la parabole du grain de sénevé, qui, quoique si petit en apparence, devient un grand arbre où les oiseaux du ciel font leur nid.

10. Ave : ses richesses dans les paraboles du trésor caché dans un champ et qu'un homme sage doit acheter avec tout son bien.

 

3. Pater : C'est un don venu du ciel : omne datum optimum; et un grand présent que Dieu fait à ses plus grands serviteurs : omne donum perfectum.

 

1. Ave : Dieu est l'auteur des prières dont il est composé et des mystères qu'il renferme.

2. Ave : la sainte Vierge est l'institutrice de la forme du saint rosaire.

3. Ave : saint Dominique prêchait et quoiqu'un saint, il ne convertissait quasi aucun pécheur.

4. Ave : il fut accompagné en ses missions de plusieurs saints Évêques, et ses travaux étaient sans fruit.

5. Ave : il obtient à force de prières et de mortifications le rosaire dans la forêt de Toulouse.

6. Ave : il entre dans Toulouse, il y prêche le rosaire avec de grandes merveilles et de grandes bénédictions.

7. Ave : il continua toute sa vie cette prédication avec des fruits inouïs.

8. Ave : les Effets merveilleux que le St-Rosairefaisait de tous côtés pendant qu'il fut prêché.

9. Ave : la décadence du st rosaire.

10. Ave : son rétablissement par le bienheureux Alain de la Roche.

 

4. Pater : le rosaire est la triple couronne qu'on met sur la tête de Jésus-Christ et de Marie et dont est couronné celui qui le récite tous les jours.

 

1. Ave : il y a trois sortes de couronnes de la sainte Vierge.

2. Ave : le Rosaire quotidien est la grande couronne.

3. Ave : les réprouvés se couronnent de roses déjà fanées.

4. Ave : les prédestinés couronnent Jésus et Marie de roses éternelles.

5. Ave : les juifs couronnent Jésus-Christ d'épines piquantes.

6. Ave : les chrétiens véritables le couronnent de roses odoriférantes.

7. Ave : la 1ère couronne d'épouse ou d'excellence qu'on met sur la tête de Marie par le 1er chapelet.

8. Ave: la 2e couronne de conquérante ou de puissance par le second chapelet.

9. Ave: la 3e couronne de souveraine ou de bonté par le 3ème chapelet.

10. Ave : 3 couronnes pour celui qui récite le saint rosaire tous les jours; couronne 1. de grâces, 2. de Paix, 3. de gloire; pendant la vie, à la mort et dans l'éternité.

 

5. Pater : le rosaire est l'abrégé mystérieux de toutes les plus belles prières de l'Église.

 

1. Ave : ‑ le credo est l'abrégé de l'évangile.

2. Ave : la prière des fidèles.

3. Ave : le bouclier des soldats de Jésus-Christ.

4. Ave : le pater, prière dont Jésus-Christ seul est l'auteur.

5. Ave : prière avec laquelle il priait son Père et en obtenait ce qu'il voulait.

6. Ave : prière qui renferme autant de mystères que de paroles.

7. Ave : prière qui renferme tous nos devoirs envers Dieu.

8. Ave : prière qui contient en abrégé tout ce que nous devons demander à Dieu.

9. Ave : prière inconnue et très mal récitée de la plupart des chrétiens.

10. Ave : paraphrase du pater.

 

6. Pater: le Rosaire renferme le salut angélique qui est la plus agréable prière qu'on puisse faire à la Sainte Vierge.

 

1. Ave : l'ave est un compliment divin qui gagne le cœur de la Ste Vierge.

2. Ave : c'est le nouveau cantique du nouveau testament que les fidèles chantent à la sortie de la captivité du démon.

3. Ave : c'est le cantique des anges et des Saints dans le ciel.

4. Ave : c'est la prière des prédestinés et des catholiques.

5. Ave : c'est une rose mystérieuse qui réjouit la Sainte Vierge et l'âme.

6. Ave : c'est une pierre précieuse qui embellit et sanctifie l'âme.

7. Ave : c'est une pièce de prix pour acheter le ciel.

8. Ave : c'est la prière qui distingue les prédestinés des réprouvés.

9. Ave : c'est la terreur du démon, le coup qui l'écrase, le clou de Sisara qui lui perce la tête.

10. Ave : paraphrase de l'ave.

 

7. Pater : le Rosaire est l'abrégé divin des mystères de Jésus et de Marie où l'on fait mention et mémoire de leur vie, passion et gloire.

 

1. Ave : le malheur et la perte des hommes viennent de l'ignorance et de l'oubli des mystères de Jésus Christ.

2. Ave : le Rosaire donne la connaissance et remet en mémoire les mystères de Jésus et de Marie pour les mettre en pratique.

3. Ave : le plus grand désir de Jésus-Christ a été et est encore qu'on se souvienne de Lui; c'est à cet effet qu'il a institué la Sainte messe.

4. Ave : après la Sainte messe le Saint Rosaire est l'action et la prière la plus Sainte qu'on puisse faire parce qu'il est une mémoire et une célébration de ce que Jésus-Christ a fait et souffert pour nous.

5. Ave : le Rosaire est la prière des anges et des Saints dans le ciel, parce qu'ils sont occupés à célébrer la vie, la mort et la gloire de Jésus-Christ.

6. Ave : quand on dit son rosaire on célèbre en un jour ou une semaine tous les mystères que l'Église célèbre en un an pour la sanctification de ses enfants.

7. Ave : ceux qui disent le Saint rosaire tous les jours ont part à ce que les Saints font dans les cieux comme s'ils étaient sur la terre capables de mériter, parce qu'ils font sur la terre ce que les Saints font dans le ciel.

8. Ave : les mystères du Saint rosaire sont les miroirs des prédestinés dans lesquels ils voient leurs défauts et les flambeaux qui les conduisent en cette terre de ténèbres.

9. Ave : ce sont les fontaines d'eau vive du Sauveur où ils vont avec joie puiser les eaux salutaires de la grâce.

10. Ave : ce sont les 15 degrés du temple de Salomon et les 5 échelons de l'échelle de Jacob par lesquels les anges descendent à eux et remontent au ciel et par lesquels ils montent au ciel.

 

8. Pater : le Rosaire est l'arbre de vie qui porte toute l'année des fruits merveilleux.

 

1. Ave : le Rosaire éclaire les Pécheurs aveugles et endurcis.

2. Ave : il ramène les hérétiques obstinés.

3. Ave : il délivre les captifs.

4. Ave : il guérit les incurables.

5. Ave : il enrichit les pauvres.

6. Ave : il soutient les faibles.

7. Ave : il console les affligés et agonisants.

8. Ave : il réforme les religions relâchées.

9. Ave : il arrête les fléaux de la colère de Dieu.

10. Ave : il perfectionne les justes.

 

9. Pater: le Rosaire est une pratique que Dieu a autorisée d'une infinité de miracles.

 

1. Ave : miracles pour la conversion des pécheurs.

2. Ave : pour la conversion des hérétiques.

3. Ave : pour la guérison de toutes sortes de maladies.

4. Ave : pour les confrères agonisants.

5. Ave : pour la sanctification des personnes dévotes.

6. Ave : pour la délivrance des âmes du purgatoire.

7. Ave : pour la réception en la confrérie.

8. Ave : pour la procession du Saint rosaire et l'huile de la lampe du Saint rosaire.

9. Ave : pour sa dévote récitation.

10. Ave : pour le porter sur soi avec dévotion,

 

10. Pater : le saint Rosaire est très excellent parce qu'il a été établi pour des fins très nobles, très glorieuses à Dieu et très salutaires à l'âme.

 

1. Ave : en s'enrôlant en cette confrérie pour se fortifier admirablement par l'union qu'on acquiert avec des millions de frères et de sœurs.

2. Ave : pour se souvenir incessamment des mystères de Jésus et de Marie.

3. Ave : pour louer Dieu en tous les temps du jour et de la nuit et en tous les lieux de l'univers, ce qu'on ne pourrait pas faire tout seul.

4. Ave : pour remercier Notre-Seigneur de toutes les grâces qu'il nous fait à chaque instant.

5. Ave : pour lui demander pardon à toute heure des péchés journaliers.

6. Ave : pour rendre sa prière plus forte par 1'union qu'elle a avec les autres.

7. Ave : pour s'entraider mutuellement à l'heure de la mort qui est si dangereuse et si difficile et si importante.

8. Ave : pour être appuyés à l'heure du jugement par autant d'avocats qu'il y a de confrères du Rosaire.

9. Ave : pour après leur mort être soulagé et bientôt délivré des peines du purgatoire par les messes et les vœux qu'on offrira pour eux.

10. Ave : pour former une armée rangée en bataille pour détruire l'empire du démon et établir celui de Jésus-Christ.

 

11. Pater: le Rosaire est le grand magasin d'indulgences accordées par les Papes à l'envi les uns des autres.

 

1. Ave : indulgences plénières des stations de Rome et de Jérusalem en communiant à certains jours.

2. Ave : indulgence plénière pour l'entrée en la confrérie.

3. Ave : indulgence plénière à l'article de la mort.

4. Ave : indulgence pour la récitation du Saint Rosaire.

5. Ave : indulgence pour ceux qui font dire le Rosaire.

6. Ave : indulgence plénière pour ceux qui communient en l'église du rosaire les premiers dimanches du mois.

7. Ave : indulgence pour la procession.

8. Ave : indulgence pour ceux qui font dire la messe du rosaire.

9. Ave : indulgence pour de certaines œuvres de piété.

10. Ave : indulgence pour ceux qui ne peuvent visiter l'église du rosaire, ni communier, ni assister à la procession.

 

 

12. Pater : le Rosaire est autorisé par les exemples que nous en ont donnés les saints.

 

1. Ave : st Dominique son auteur.

2. Ave : le Bienheureux Alain de la Roche son restaurateur.

3. Ave : les Saints frères prêcheurs ses propagateurs.

4. Ave : parmi les papes : Pie 5, Innocent 3, Boniface 8e qui le fit broder en satin.

5. Ave : parmi les cardinaux : Saint Charles Borromée.

6. Ave : parmi les Évêques : Saint François de Sales.

7. Ave : parmi les religieux : Saint Ignace, Saint Philippe de Néry, Saint Félix de Cantalice.

8. Ave : parmi les Rois et Reines : Saint Louis, Philippe 1er Roi d'Espagne, la reine Blanche.

9. Ave : parmi les savants Albert le Grand, Navarre, etc.

10. Ave : parmi les plus dévots : la fameuse dévote de Rome, Sœur Marie de l'incarnation.

 

 

13. Pater : les ennemis du Saint Rosaire terrassés nous en montrent la gloire.

 

1. Ave : ceux qui le négligent.

2. Ave : ceux qui le disent avec tiédeur et sans attention.

3. Ave : ceux qui le disent à la hâte et par manière d'acquit.

4. Ave : ceux qui le disent en péché mortel sans amendement.

5. Ave : ceux qui le disent par hypocrisie sans aucun fond de dévotion.

6. Ave : les critiques qui tâchent finement de le détruire.

7. Ave : les impies qui le combattent par leurs discours.

8. Ave : les lâches qui après l'avoir embrassé, l'abandonnent.

9. Ave : les hérétiques qui l'attaquent et le calomnient.

10. Ave : les démons qui le haïssent et le détruisent par mille artifices.

 

14. Pater : la résolution des difficultés que les hérétiques, critiques, libertins, négligents et ignorants ont coutume d'apporter pour le détruire ou ne le pas dire.

Le Rosaire

1. Ave : c'est une pratique nouvelle.

2. Ave : c'est une invention de religieux pour avoir de l'argent.

3. Ave : c'est une dévotion de femmelettes qui ne savent pas lire.

4. Ave : c'est une superstition car c'est prier par compte.

5. Ave : il vaut mieux dire les psaumes pénitentiels.

6. Ave : il vaut mieux faire oraison mentale.

7. Ave : c'est une prière trop longue et trop ennuyeuse.

8. Ave : on peut se sauver sans dire le Rosaire.

9. Ave : on pèche si on vient à y manquer.

10. Ave : il est bon, mais je n'ai pas le temps de le dire.

 

15. Pater : la manière de bien réciter le Saint Rosaire.

 

1. Ave : il faut le dire purement sans attache au péché mortel.

2. Ave : saintement sans aucune mauvaise intention.

3. Ave : attentivement sans aucune distraction volontaire.

4. Ave : lentement et posément en faisant des médiantes.

5. Ave : dévotement en méditant les mystères.

6. Ave : modestement, sans immodestie, à genoux ou debout.

7. Ave : entièrement, sans partage et tous les jours.

8. Ave : secrètement lorsqu'on le dit tout seul.

9. Ave : publiquement et à deux chœurs.

10. Ave constamment jusqu'à la mort.

 

16. Pater : des méthodes différentes de réciter le saint Rosaire.

 

1. Ave : on peut réciter simplement le Saint Rosaire ne disant que les pater et ave en intention des mystères.

2. Ave : on peut ajouter un petit mot à chaque mystère de la dizaine.

3. Ave : on peut faire une petite offrande à chaque dizaine.

4. Ave : on peut en faire une plus grande à chaque dizaine.

5. Ave : on peut à chaque ave avoir une intention particulière.

6. Ave : on peut le réciter intérieurement sans parler.

7. Ave : on peut à chaque ave ajouter une génuflexion.

8. Ave : on peut y ajouter une prostration.

9. Ave : on peut y ajouter un coup de discipline.

10. Ave : on peut faire mémoire des Saints à chaque dizaine et allier quelqu'une des méthodes susdites selon l'attrait du Saint-Esprit

 

 

Ces méthodes sont tirées du livre: Le Secret admirable du très Saint Rosaire de Saint Louis Marie Grignion de Monfort , aux Editions du Seuil.