La Visitation

 

arie se leva en ces jours là, et s'en fut en grande hâte vers la montagne, dans une ville de Judas, et elle entra dans la maison de Zacharie, et elle salua Élisabeth.


Et il advint lorsqu' Elisabeth entendit la salutation de Marie, que son enfant tressaillit dans son sein; Elisabeth fut remplie du Saint Esprit : et elle s'écria à haute voix:" Bénie êtes vous entre les femmes, et béni le fruit de vos entrailles ! et que me vaut que la Mère de mon Seigneur vienne chez moi? car dès l'instant où le son de votre salutation a frappe mes oreilles, mon enfant a tressailli de joie dans mon sein. Oui bienheureuse êtes vous d'avoir cru à l'accomplissement de ce qui vous était dit de la part du Seigneur !


Et Marie dit "Mon âme glorifie le Seigneur et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur, parce qu' il a regardé la bassesse de sa servante. Car voici que désormais toutes les générations M'appelleront bienheureuse, parce que le tout puissant a fait pour moi de grandes chose, et son nom est saint, et sa miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent. Il déploie la force de son bras , il disperse ceux qui ont dans leur cœur des pensées orgueilleuses, il renverse les puissants de leur trône, et il élève les humbles; il rassasie de bien les affamés, et il renvoie les riches les mains vides; il prend soin d'Israël son serviteur, se souvenant de sa miséricorde, selon la parole dite à nos pères, à l'égard d'Abraham et de sa race à jamais.

 

La Visitation, Fra Angelico, 1433-1434

 

 

0 Marie, Mère de Dieu, donnez nous le fruit de votre sein pour que nous puissions, à votre exemple, gagner à Jésus notre prochain, dans une exquise charité.

Padre Pio

 

 

2° Mystère : La Visite de la Sainte Vierge à sa cousine Sainte Elisabeth

Fruit du Mystère : La Charité envers le prochain.

 

Notre Père...

Marie alla en grande hâte chez sa cousine Elisabeth, loin en montagne, et la salua.

Lorsqu'Elisabeth entendit son salut, elle sentit son enfant tressaillir.

Inspirée de l'Esprit Saint, elle dit à Marie « Vous êtes bénie entre toutes les femmes, Et le fruit de votre sein est béni. »

« D'où m'est-il accordé que la Mère de mon Seigneur vienne à moi ? »

Marie répondit: « Mon âme glorifie le Seigneur. »

«Parce qu'il a jeté les yeux sur l'humilité de sa servante ; toutes les nations me diront bienheureuse. »

« Car Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses. »

« Sa miséricorde s'étend de génération en génération sur tous ceux qui le craignent. »

« Il a renversé les grands de leur trône et Il a élevé les humbles. »

10° Marie demeura environ trois mois avec Elisabeth, puis s'en retourna chez elle.

 

Gloire au Père... »

 

 

La Visitation.


Marie, devenue par son « Fiat » un ciboire vivant, communique la grâce de Notre-Seigneur à Élisabeth, sa cousine et à S. Jean-Baptiste. Elle chante alors son sublime Cantique le «Magnificat»

Marie, médiatrice de toutes grâces, priez pour nous