Le couronnement d'épines

 

 

lors les soldats du procurateur emmenèrent Jésus dans le prétoire, et assemblèrent autour de lui la cohorte entière.


Ils le déshabillèrent et lui passèrent une Chlamyde rouge.


Ils tressèrent une couronne d'épines et la lui mirent sur la tête, avec un roseau dans la main droite.


Alors ils fléchissaient le genou devant lui, et ils se moquaient de lui en disant : 'Salut roi des Juifs !


Ils lui crachèrent dessus, et lui prenant le roseau, ils le frappaient à la tête.


L'ayant ainsi accablé de moqueries, ils lui remirent ses vêtements; après quoi ils l'emmenèrent pour être crucifié.

 

Couronnement d'épine, Cranach, 1510

 

 

 

0 Jésus, tourné en dérision, réprimez la vanité de notre imagination. Détachez nous de ce qui passe et agrippez nous à ce qui ne passe pas! Par votre Sacerdoce Saint, donnez nous de saints Prêtres!

Padre Pio.

 

 

 

3e Mystère : Le couronnement d'épines.

Fruit du Mystère : La mortification de l'amour-propre.

 

Notre Père...

 

Les soldats conduisirent Jésus dans la cour du prétoire et le revêtirent d'un manteau de pourpre.

Ils mirent une couronne d'épines sur sa tête et un roseau dans sa main droite.

Fléchissant le genou, ils le raillaient, disant « Salut, roi des Juifs. »

Crachant sur lui, ils prenaient le roseau, en frappaient sa tête et lui donnaient des soufflets.

Pilate montra Jésus à la foule, disant « Voilà l'homme. »

La foule cria : « Crucifiez-le... Crucifiez-le »

« Vous voulez crucifier votre roi ? »

« Nous n'avons pas d'autre roi que César et nous le servons mieux que toi. »

« Je me lave les mains du sang de ce juste.» Vous en répondrez. »

10° « Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants.»

 

Gloire au Père...

 

Le Couronnement d'épines.


Les bourreaux placent sur la tête de Jésus une couronne d'épines, et l'enfoncent à coups de bâtons ; ils jettent sur ses épaules un vieux manteau rouge, lui donnent un roseau comme sceptre, et le saluant roi des Juifs, lui font subir mille outrages.


Par le couronnement d'épines il veut réparer les péchés d'orgueil de doute, d'égoïsme, de respect humain.