L'Agonie de Jésus

 

 

 

l sortit pour se rendre selon sa coutume, au mont des Oliviers, accompagné de ses disciples.


Parvenu à cet endroit, il leur dit Priez pour ne pas entrer en tentation


Lui même s'éloigna d'eux à un jet de pierre environ et se mit à genoux pour prier : A Père , si vous le voulez éloignez de moi ce calice; toutefois que ce ne soit pas ma volonté mais la votre qui se fasse !


Et il lui apparut un ange du ciel qui le réconfortait. Entré en agonie, il priait avec plus de ferveur. Et il eut une sueur comme de grosses gouttes de sang qui coulaient jusqu'à terre.


Il se leva de sa prière et revint à ses disciples, qu'il trouva endormis de tristesse.



Et il leur dit « Pourquoi dormez vous ? levez vous et priez pour ne pas entrer en tentation. »

 

Agonie, Veronèse, 1583-1584

 

 

0 Jésus agonisant dans le Jardin des Oliviers, mettez en nous la force de surmonter les abandons et les désolations du cœur, et donnez nous le regret d'avoir offensé Dieu.

Padre Pio

 

 

ler Mystère : L'Agonie de Notre-Seigneur au jardin des Oliviers.

Fruit du Mystère : La contrition de nos péchés.

 

Notre Père..


Jésus connaissait à l'avance la trahison de Judas et les souffrances qu'il allait endurer.

Il dit à ses Apôtres : « Mon âme est triste jusqu'à la mort, demeurez ici et veillez avec moi. »

« Mon Père, si vous le voulez, éloignez de moi ce calice; cependant que votre volonté soit faite et non la mienne.»

Il vint à ses Apôtres et les trouva endormis. «Veillez et priez pour ne pas tomber dans la tentation. »

« Mon Père, si ce calice ne peut passer sans que je le boive, que votre volonté se fasse. »

Il vint de nouveau vers ses Apôtres et les trouva encore endormis.

Il alla prier pour la 3e fois, disant les mêmes paroles.

Alors un ange apparut, qui le fortifia.

Peu après, il tomba en agonie.

10° Une sueur de sang découlait de son corps jusqu'à terre.

 

Gloire au Père...

 

 

 

 

L'agonie de Jésus au jardin des oliviers.


Après l'institution de la sainte Eucharistie, Jésus se retire au jardin des Oliviers avec ses apôtres. A la vue de nos péchés il entre en agonie, il devient triste jusqu'à en mourir ; il est baigné d'une sueur de sang. Fortifié par un ange, il accepte le calice de sa Passion.


Jésus comprend toutes les horreurs, les conséquences et la dette terrible du péché. Mais nous ! Nous traitons le péché à la légère, nous n'en comprenons pas l'énormité Si nous comprenions, jamais nous n'oserions le commettre.